Marque Bretagne

Confinement : Les plateformes collaboratives, grandes stars du télétravail

(article rédigé par nos stagiaires en formation du parcours expert·e en stratégies webmarketing)

Suite aux mesures de confinement prises par le gouvernement, le télétravail est devenu dans la mesure du possible, une obligation pour les entreprises. Ainsi, les plateformes collaboratives ont pu observer une ascension fulgurante de leur nombre d’utilisateurs.

Confinement : Les plateformes collaboratives, grandes stars du télétravail

Les plateformes collaboratives sous le feu des projecteurs

Pour les plateformes collaboratives, le travail à distance n’a plus trop de secrets. Elles permettent de réunir des outils de communication et outils de collaboration au sein d’un espace de travail virtuel et en ligne.

Ainsi, elles facilitent grandement le télétravail en proposant un large panel d’outils, tel que des outils de visioconférences, de messageries instantanées, de partage de fichiers tout en permettant de dématérialiser les documents papiers, des outils de planification et gestion de tâches, ainsi que des calendriers partagés.

Elles offrent aussi pour certaines la possibilité de travailler à plusieurs et en simultané sur un seul et même fichier.

Une ascension vertigineuse du nombre d’utilisateurs

La plateforme Microsoft Teams se surpasse en passant de 20 millions d’utilisateurs par jour en Novembre 2019, à plus de 44 Millions par jour dès le 19 Mars 2020, soit une hausse de 120%.

L’application de visioconférence Zoom a atteint les 13 millions d’utilisateurs actifs, avec une augmentation de 2,22 Millions d’utilisateurs entre Janvier 2020 et début Mars 2020.

La plateforme Slack a quand a elle battu son premier record de connections en simultanées qui était de 10 Millions le 10 Mars 2020 pour atteindre les 12,5 Millions le 25 Mars 2020.

Une meilleure accessibilité

En France, le 10 Mars 2020, le secrétaire d’État au numérique Cédric O a lancé un appel aux start-up Françaises. Cet appel consistait à permettre une meilleure accessibilité aux télétravailleurs et aux étudiants, à l’ensemble des outils collaboratifs, comme Microsoft Teams, Slack, Zoom, et bien d’autres que nous allons voir ci dessous.

Le but étant de maintenir l’activité économique du pays en aidant les entreprises à continuer leurs activités malgré la rapide propagation du Covid-19.

Plusieurs sociétés et start-up ont donc répondues à cet appel en proposant des tarifs réduits, en offrant la gratuité temporaire, ou moins de limitations pour les abonnements en version gratuite.

Mais quelles sont vraiment les limites des plateformes collaboratives ?

Les plateformes collaboratives présentent bon nombre d’avantages, mais ont quand même des inconvénients. En effet, ces outils demandent un temps d’adaptation non négligeable, une connexion internet suffisante ainsi qu’une certaine rigueur dans l’utilisation. Il est important que chaque membre du groupe de travail s’implique dans la prise en main de l’outil pour maximiser la productivité.

“Travailler à distance, c’est techniquement possible mais ça ne s’improvise pas et ce n’est évidemment pas adapté à tous les métiers. Sans les outils adéquats, le télétravail peut s’avérer contre-productif.”

Déclare Carlos Ferreira, fondateur et président de Cloudeezy.

De plus, les problèmes techniques peuvent être parfois au rendez-vous. Si l’on prend le cas de Teams, l’afflux massif d’utilisateurs du 16 Mars a créé des difficultés de fonctionnement, notamment en Europe. Rendant l’accessibilité aux outils plus difficiles et une dégradation des flux vidéo a été constatée. Face à ce problème, Microsoft a réagi assez rapidement et réglé le problème durant la nuit du 16 Mars au 17 Mars.

Ces nouvelles méthodes vont-elles avoir des conséquences sur nos habitudes de travail lorsque le confinement prendra fin ? Les entreprises seront-elles plus favorables à proposer le télétravail à leurs salariés ?

 

Article rédigé par Axel Vaché

Ces formations pourraient vous intéresser



Ceci pourrait vous intéresser