Marque Bretagne

Comment faire la refonte de site et garder son référencement

(article rédigé par nos stagiaires en formation du parcours expert·e en stratégies webmarketing)

La refonte de son site peut être une très bonne idée, ceci prouve que le site est vivant et en constante évolution. Il est important toutefois de penser à son référencement, tout le travail qui a été fait pour bien positionner le site sur les moteurs de recherche peut être perdu. Cette remise en place peut être longue.

1. Définir ses objectifs (SMART)

Se poser les bonnes questions pour pouvoir définir ses objectifs. Les raisons peuvent être différentes, pourvu que l’objectif soit SMART et que la décision soit fondée. Est-ce pour changer le design, optimiser le référencement, modifier la navigation ou l’arborescence, ajouter des fonctionnalités ? Et la liste des questions peut être longue. Tant que nous ne faisons pas un site parce que l’on n’aime pas le site actuel ou parce que notre concurrent vient de refaire le sien, c’est bon !

 

Il est toutefois important que l’expérience utilisateur et son parcours soient présents au cœur de cette réflexion et de ce travail. C’est aussi le moment de penser et d’adapter le site aux évolutions et aux « normes » qui ont été adoptés depuis la dernière fois qu’il avait été fait ou refondu.

 

sécurité https 

Le cas échéant, passer en HTTPS. Les utilisateurs pourront naviguer en toute confiance et avec un bon niveau de sécurité.

 

mobilePenser à la navigation sur mobile avec un site « Responsive » pour qu’il réponde aux bonnes pratiques de l’IMF (« Index Mobile First ») qui sera mis en application par Google fin 2020.
données structuréesImplémenter les données structurées pour une meilleure analyse des pages et permettre un affichage enrichi sur les pages de résultats des moteurs de recherche.
kpiRéfléchir aux propriétés de mesure à mettre en place et aux résultats que nous voulons récolter et explorer avec les outils d’analyse.
newsletterPrévoir un formulaire d’inscription dans le cas d’un ajout d’une Newsletter.
photos imagesFaire soi-même les photos qui vont alimenter la « banque » d’images au lieu d’utiliser des images – même libre de droit – à partir du web. Les redimensionner et les compresser lorsque leur volume est trop important.

 

2. Analyser le site actuel et faire un audit SEO

Avant d’aller plus loin, faire un audit SEO approfondi. Analyser les statistiques, la technique, la structure et le balisage du code, le contenu, et les liens entrants vers le site. Surtout ne pas se fier à notre intuition, et mettre de côté les préjugés, même si ça ne semble pas « normal » et garder le cap sur les résultats de l’audit.

analysesTenir compte de toutes ces analyses pour identifier les points d’amélioration et maintenir tout ce qui donne de bons résultats. Repérer les problèmes et prévoir les solutions à apporter.

 

parcours client utilisateurAnalyser les comportements des utilisateurs. Creuser avec les outils adéquats pour tenir compte et identifier les pages les plus vues et celles qui le sont moins, celles qui convertissent, les boutons CTA (« call to action ») qui fonctionnent ou pas, connaître la provenance de l’audience, la source du trafic, le pourcentage d’utilisateurs sur mobiles. Améliorer le parcours client avec les personae et l’expérience « map ».

 

vitesse de chargementTechniquement, tenir compte de la vitesse de chargement, sachant qu’un site lent fait fuir les utilisateurs et peut avoir un impact négatif sur le référencement.

 

balisage htmlOptimiser le balisage des titres, des méta descriptions, les attributs des images…
suivi de positionnementSavoir quels sont les mots clés qui nous positionnent le mieux, les requêtes qui génèrent du trafic, quelle est la densité des mots clés sur les pages et articles. Être vigilant sur les contenus dupliqués et la longueur des pages pour s’ajuster.

 

liens entrantsLister les liens entrants et les vérifier. Garder ceux qui sont de bonne qualité et supprimer les mauvais. Dans le cas de changement du nom de domaine, informer les « partenaires » qui envoient déjà un lien vers le site de la nouvelle URL lorsque le nouveau site sera terminé.

 

 

3. Se préparer et rédiger son cahier des charges

Rédiger un cahier des charges qui va détailler tous les points. Cet exercice permet de se projeter et de visualiser le projet sous toutes ses formes. Sans entrer dans les détails d’un cahier des charges, globalement, il va inclure le contexte, le projet, le planning, les descriptions de toutes les fonctionnalités techniques et du design.

optimisationsSuite à l’analyse qui a déjà été faite et en fonction de l’étude de l’expérience utilisateur, réajuster le parcours client. Définir les améliorations à apporter et à intégrer.
Réfléchir et construire la structure, le design, l’ergonomie, la navigation, les liens internes, faire une maquette.
Identifier les pages à optimiser, ou à supprimer, lister les contenus qu’il va falloir retravailler, les fonctionnalités qui vont être ajoutées, les parties qui marchent bien à maintenir, et ce qui sera supprimé.

 

redirectionsLister toutes les URL actuelles pour établir un plan de redirection, surtout si certaines seront modifiées suite à la refonte. L’objectif étant de pouvoir récupérer ces URL déjà indexées, faire des redirections et éviter d’envoyer les utilisateurs vers des pages d’erreur 404.

 

cmsChoisir la solution technologique à mettre en place, que ce soit un développement avec des langages web ou un CMS (système de gestion de contenus). Évaluer les ressources humaines et financières, les technologies, le temps qui devra être alloué.

 

En bref, ce cahier des charges va contenir tout ce qui a été relevé précédemment pour pouvoir avoir une vision globale de toute l’ampleur de ce projet.

4. Qui va effectuer la refonte du site ?

Maintenant que nous sommes en mesure d’évaluer les ressources, la technologie, le temps alloué, il est temps de décider qui va s’en occuper. Se poser les bonnes questions sur la réalisation du travail : quels sont les moyens et les compétences disponibles en interne ?  Ou serait-il plus judicieux de s’adresser à un freelance voire confier le projet à une agence. De toute manière, demander des devis ne nous engage à rien, tout au contraire, ceci peut attirer notre attention sur des points auxquels nous n’avions pas pensé.

Garder en tête qu’une refonte de site peut parfois avoir un impact négatif sur le référencement (souvent c’est à court terme) et le SEO finit par reprendre le dessus lorsque les choses sont bien faites.

 

Article rédigé par Carol Larquetoux

 

 

 

Ces formations pourraient vous intéresser


Ceci pourrait vous intéresser