“Voyelle a fait le choix de placer l’humain et les émotions au coeur de la formation.” Audrey Tercelin, Parcours Chef·fe de projet RSE

La promotion 2023-2024 de notre parcours Chef·fe de projet RSE et développement durable des entreprises vient tout juste de terminer sa formation ! Après 6 mois intenses à les accompagner dans cette expérience qu’est l’apprentissage d’un nouveau métier mais aussi cette expérience humaine riche en rencontres et en échanges, nous sommes toujours impatients de recueillir leurs retours.

Audrey Tercelin, désormais experte RSE après avoir suivi notre parcours, a accepté de partager son expérience avec nous. Découvrez son parcours, ses impressions sur la formation, ses souvenirs ainsi que ses projets futurs. 🎙️

Hello Audrey, merci d’être là, aujourd’hui, pour nous partager ton retour d’expérience ! Est-ce que tu peux te présenter et nous raconter ton cheminement jusqu’à ce parcours de formation ?

“Bonjour, je suis Audrey Tercelin, je viens de Saint-Brieuc et je suis arrivée chez Voyelle Formation suite à un bilan de compétences. Après avoir passé 15 ans dans la supply chain, j’ai ressenti le besoin d’évoluer professionnellement, en mars 2023, en cherchant des opportunités de formation, je suis tombée sur le site internet de Voyelle. J’ai alors décidé de patienter jusqu’au mois de novembre pour postuler et démarrer cette formation.”

Comment décrirais-tu le métier de Chef·fe de projet RSE ?

“C’est un métier qui demande de l’accompagnement. L’objectif est d’aider les entreprises à mettre le doigt sur leur impact, à la fois positif et négatif sur ce qu’ils font au niveau social, économique, territorial et environnemental. Notre rôle consiste ensuite à les aider à progresser selon les objectifs qu’elles se sont fixés.”

Quelles compétences as-tu pu acquérir grâce à la formation ? Quelles qualités as-tu pu développer ? 🎯

“Ce que je me disais au début de la formation, et que je confirme maintenant, c’est que c’est un peu comme un alignement entre la tête, le cœur et le corps. Finalement, ce n’est pas seulement du savoir. Nous avons beaucoup appris, mais nous avons également approfondi des sujets que nous connaissions déjà. On a aussi eu l’occasion d’explorer le savoir-être à travers des ateliers d’intelligence collective très puissants. J’avais déjà eu une petite expérience de ces outils en entreprise, mais cette formation m’a vraiment convaincue de leur importance pour permettre le changement dans les organisations.”

Y a-t-il un cours en particulier qui t’a marqué durant ces 6 mois de formation ?

“Dur de faire un choix ! Je dirais les cours de Marine, sur la fresque des nouveaux récits. Ce module nous a permis de se projetter dans un avenir stimulant pour chacun, mais aussi pour l’entreprise, en partant de ce que nous faisons déjà et en explorant comment amplifier notre impact.

Et puis, je dirais également les cours de Lucie, qui portaient sur l’animation de réunions et la facilitation graphique. Des méthodes qui changent un peu des traditionnels PowerPoint et qui peuvent être impactantes et différenciantes pour des clients et des entreprises.”

En quoi notre centre de formation est-il différenciant pour toi ?

“Peut-être par ces outils d’intelligence collective et par le choix qui est fait de placer l’humain et les émotions au cœur de la formation. Cela nous aide à mieux aborder notre propre processus de changement, qui est à la fois personnel et organisationnel.”

La formation comprend un stage, en alternance, afin de mettre en action tous les apprentissages et de se rendre compte de la réalité sur le terrain. Où as-tu effectué ton stage et quel était ton rôle ? 💼

“J’ai effectué mon stage dans une petite entreprise basée dans le 22, une beurrerie qui a vraiment à coeur de mettre en valeur le territoire et les Hommes qui le font vivre à travers leurs produits. L’objectif était de trouver des moyens de stimuler une équipe relativement nouvelle, en mettant en avant ce qui était déjà bien fait, et en cherchant des moyens de progresser, notamment sur le pilier environnemental.”

Si tu pouvais t’adresser à toi-même en 2023, avant ton entrée en formation, que te dirais-tu ?

“Il faut de la patience, mais tu as bien fait d’y aller ! Il faut croire en soi et il faut oser.”

Quelles sont tes perspectives pour la suite ?

“Après la formation, j’aimerais pouvoir contacter des groupements d’employeurs, notamment dans le 22. Suite à mon stage dans une petite entreprise, j’ai bien vu qu’il existe des besoins, mais souvent ni la nécessité ni les ressources financières pour embaucher quelqu’un à plein temps. Par contre, j’ai l’avantage de ne pas sortir d’études, j’ai quand même 15 années d’expérience en supply chain, et j’ai donc désormais une double compétence qui pourrait faire sens.

L’animation et la démarche collective sont aussi des spécialisations qui me plaisent, dans lesquels j’ai envie de poursuivre la suite de mon projet professionnel.”

Y a-t-il un souvenir de la formation qui t’a particulièrement marqué ? 💫

“C’est difficile de choisir, mais je dirais la frise appréciative que nous avons réalisée cette semaine. Chacun a eu l’opportunité de partager ce qui avait été important pour lui, ce qui l’avait inspiré et marqué durant la formation. C’était beau de voir la pluralité des réponses et la sincérité de ce qui avait été partagé.”

Un petit mot pour quelqu’un qui s’intéresse au parcours Chef·fe de projet RSE ?

“J’ai déjà pas mal vendu les mérites de la formation autour de moi ! Ce qui, selon moi, fait la force de la formation Voyelle, c’est sa durée : 6 mois, c’est assez rare et conséquent. En général on a 5 jours de formation et on est “Expert en RSE”… Là on a 6 mois et c’est un temps qui permet de faire son propre cheminement.

On a de la chance, la formation se déroule en Bretagne et les intervenants sont des acteurs locaux qui connaissent l’écosystème breton.

Enfin, je dirai que l’opportunité de réaliser un stage en entreprise nous permet d’avoir déjà un pied dans l’entreprise et d’expérimenter tout ce que nous avons appris en formation, et ça c’est précieux !”

Un petit conseil à ceux ou celles qui s’intéressent à cette formation ? 💭

“N’hésitez pas à jeter un oeil sur le site de Voyelle Formation, à pointer le bout de votre nez aux évenements dédiés et puis dans les différents réseaux qu’il peut y avoir. Le journal Ouest France est également une ressource utile, tout comme les réseaux sociaux !”

Découvrez en détail notre parcours Chef·fe de projet RSE et développement durable des entreprises et inscrivez-vous dès maintenant à nos prochaines portes ouvertes pour en savoir plus !

Publié le 23 avril 2024

Partager :

Ceci pourrait également vous intéresser

Se préparer aux métiers de demain : à quelles compétences faut-il se former dès aujourd’hui ?

“Voyelle a fait le choix de placer l’humain et les émotions au coeur de la formation.” Audrey Tercelin, Parcours Chef·fe de projet RSE

Interview expert métier : Estelle, le quotidien d’un Community manager