Marque Bretagne

Le numérique, boosté par le covid, est au cœur des projets de reconversion. 

Les projets de reconversion professionnelle se multiplient, portés par des personnes en quête de sens ou de changement, cherchant à évoluer vers de nouveaux métiers. Ceux du numérique permettent d’assurer un retour à l’emploi rapide en répondant aux fortes attentes et aux nouveaux défis posés aux entreprises bretonnes. 

Pour répondre à ces enjeux, la région Bretagne augmente son financement pour un parcours de formation unique sur le territoire, porté par Voyelle Formation, alliant savoir-faire lié au numérique et savoir-être pour conduire et accompagner le changement. 

La reconversion professionnelle, l’eldorado du monde d’après.

La crise sanitaire actuelle a exacerbé l’envie de changement de la population active, qu’il s’agisse de quête de sens, d’exode urbain, de volonté de se préserver d’un burn-out… Les travailleurs et notamment les managers rêvent d’un « monde pro d’après » plus en cohérence avec leurs valeurs. 

Les actifs et notamment les bretons ont ainsi à chaque vague successive de COVID, de plus en plus de projets de reconversion professionnelle, selon Marie Geneau de We Ker. 

Un actif sur cinq et un actif en emploi sur trois, dans un processus de reconversion professionnelle

Le Baromètre CSA, mené pour Centre Inffo, montre qu’un actif sur cinq serait actuellement dans un processus de reconversion professionnelle, ce chiffre monte à 35% des personnes en emploi.  

Près de la moitié des actifs (49%) pensent changer d’emploi à plus ou moins long terme et un tiers (33%) pensent changer d’emploi dans les deux ans à venir.  

Les enjeux de la formation professionnelle sont donc gigantesques et doivent répondre aux évolutions des métiers et accompagner les changements des organisations à venir. 

Pour huit entreprises sur dix, le numérique est un enjeu de compétitivité et une compétence recherchée.

Selon le dernier baromètre BCG concernant les TPE et PME, 78% des dirigeants estiment que le numérique est un réel bénéfice pour leur entreprise (soit 10 points de plus qu’avant le COVID). Le numérique est ainsi une priorité et un levier de compétitivité pour les entreprises qui ont fait un bond dans leur maturité digitale pendant cette crise sanitaire.  

Le numérique est aussi l’une des compétences les plus recherchées par les individus désireux de se former. 

Des entreprises bretonnes en forte demande de compétences dans le numérique

Au fil des confinements successifs, les entreprises du territoire breton, et notamment les TPE/PME, ont accéléré leur digitalisation. Elles ont dû utiliser de plus en plus d’outils digitaux dans leur organisation interne, leur gestion, leur communication interne, leur process de relation client… Pour de nombreuses entreprises, le digital a permis de maintenir l’activité et la cohésion. Les dirigeants en mesurent clairement les bénéfices pour leur entreprise.  

Cependant, même si les usages se sont massivement développés, les entreprises ont besoin d’être accompagnées pour adapter leur organisation, leur management et intégrer ces nouveaux outils et process dans la culture de leur entreprise.  

La Région Bretagne investit pour les demandeurs d’emploi dans la formation aux métiers du numérique

Le gouvernement Français et la Région Bretagne ont augmenté les budgets formation dans le cadre du plan de relance pour accompagner les demandeurs d’emploi à acquérir les compétences clés pour les entreprises. Selon France Relance 2020, ce sont plus de 15 milliards d’euros pour la formation professionnelle qui ont été débloqués, et un investissement inédit pour le numérique. Former des demandeurs d’emplois sur des compétences qui vont permettre de développer durablement les entreprises du territoire Breton est un enjeu fort pour la Région. 

La Région Bretagne a investi notamment sur le métier de Chef·fe de projet de la transformation digitale, en doublant sur l’année 2021-2022 le nombre de places disponibles pour notre formation.  La digitalisation des entreprises y est abordée en intégrant prioritairement le facteur humain, la dimension numérique responsable et l’enjeu de qualité de vie au travail. Ces trois enjeux sont prioritaires pour récolter les bénéfices de la digitalisation sur la durée. 

Un·e Chef·fe de projet de la transformation digitale : véritable chef d’orchestre

Le/la chef·fe de projet de la digitalisation est une personne clé avec une compétence transversale importante dans l’entreprise, notamment dans un contexte post-covid. Elle accompagne les dirigeant·e·s, managers et collaborateurs·trices dans leur appropriation du digital et dans le déploiement de nouveaux outils et process.  

Il/elle est un chef d’orchestre qui aide l’entreprise à mieux coopérer, communiquer et se coordonner. Les projets de digitalisation peuvent concerner de nombreux services de l’entreprise (Comptabilité, Ressources Humaines, Commercial, Marketing, Logistique…).  

Les compétences attendues sont celles de l’accompagnement et de la conduite du changement, de l’écoute, du diagnostic et une vraie appétence pour le numérique qui regorge d’outils toujours plus adaptés aux enjeux des entreprises. 

Un parcours de formation riche et innovant pour demandeurs d’emploi avec une appétence pour le numérique

En février 2022, la 5ème promotion débutera notre formation longue au métier de la digitalisation.  

Ce parcours a été créé pour des demandeurs d’emploi ayant une appétence pour le numérique, une expérience avérée en entreprise et surtout l’envie de se former à un métier d’avenir, très attendu en entreprise. L’objectif est d’enrichir leur métier de nouvelles compétences pour embarquer les équipes dans la conduite du changement, l’émergence d’idées issues du collectif et la conduite de projet. 

Le programme composé de 700 heures sur cinq mois, dont deux mois en entreprise, conçu par l’équipe Voyelle, propose une pédagogie active. Les stagiaires expérimentent et apprennent via différentes modalités pédagogiques : elearning, Serious game, ludo-pédagogie, intelligence collective, créativité, projets d’expérimentation en groupe, … Ils témoignent : “plus qu’une formation, une aventure humaine”, “une transmission par des experts”, “des connaissances complètes et variées”, “plus que des connaissances, une philosophie”. 

 

Pour plus d’informations sur notre parcours Chef·fe de projet de la transformation digitale, rendez-vous sur notre site.

Pour vous inscrire à l’une de nos prochaines réunions d’information pour les demandeurs d’emploi c’est ici.